BOTOX™

Voici comment vous préparer adéquatement pour votre première visite :

  • Rassemblez des photos de vous datant de 5, 10 et 15 ans dans le but d’aider à déterminer le type d’intervention qui sera nécessaire afin de rétablir votre apparence de jeunesse.
  • N’appliquez pas de maquillage, de fond de teint ou de crème le jour de votre traitement. Si vous êtes déjà maquillée, apportez votre démaquillant à la clinique.
  • Si vous êtes sous médication ou l’avez été récemment, veuillez apporter une liste de tous les médicaments que vous prenez ou avez pris.
  • Évitez les ecchymoses. La prise de médicaments tels qu’Advil ou tout autre anti-inflammatoire non stéroïdien AINS, Vitamine E, Coumadin ou tout autre médicament anticoagulant (ou visant à éclaircir le sang) peut augmenter le risque d’ecchymoses. Si ces médicaments sont pris au besoin seulement, vous pouvez cesser d’en prendre. Cependant, vous ne devez pas cesser la prise de Coumadin ou de tout autre anticoagulant (ou médicament visant à éclaircir le sang), car ceux-ci sont prescrits en raison d’une condition médicale qui en nécessite la prise continuelle. Vous pouvez également prendre de l’Arnica Montana, un produit naturel, pour atténuer les risques d’ecchymoses.

Informations concernant votre première visite :

  • La première visite dure de 30 à 45 minutes dans le but de nous informer sur votre état de santé générale, de discuter du traitement prévu et de répondre aux questions que vous pourriez avoir.
  • Dr Moyal tracera vos muscles faciaux et prendra des photos de vous, avec différentes expressions.
  • Dans certains cas, une compresse froide sera appliquée quelques minutes avant l’injection de BOTOX.
  • Aucune anesthésie n’est requise, car la douleur est négligeable.
  • Les injections seront effectuées à l’aide d’aiguilles ultra-fines.
  • Dr Moyal procédera ensuite au traitement des zones que vous avez sélectionnées.
  • Les visites suivantes seront d’une durée de 15 à 30 minutes.

Notre approche minimaliste:

S’il s’agit de votre toute première injection, Dr Moyal déterminera la plus petite dose de BOTOX requise pour en arriver aux résultats désirés. Lors des visites suivantes, la quantité de BOTOX pourra être augmentée si nécessaire. Cette approche évite un traitement excessif de BOTOX qui résulterait en une perte d’expressions faciales. Le but du traitement est de redonner une apparence fraîche et reposée, en relaxant les muscles fatigués et surchargés, tout en vous permettant de conserver vos expressions faciales naturelles.

Il est important d’exercer les muscles qui ont été traités afin d’assurer l’absorption du BOTOX dans les zones traitées et d’éviter sa diffusion dans les zones non désirées.

  • Évitez de masser, frotter ou toucher les zones traitées. Vous pouvez appliquer légèrement du fond de teint ou du maquillage.
  • Évitez de vous coucher ou de vous pencher vers l’avant jusqu’à 4 heures après le traitement.
  • Évitez les exercices d’aérobie, et ce, jusqu’au lendemain.

Voir une différence

Vous commencerez à voir les effets du BOTOX 4 jours après le traitement, mais cela peut prendre jusqu’à 14 jours avant qu’ils ne soient perceptibles.

Visites de suivi : 1 à 2 semaines après votre traitement, Dr Moyal vous reverra afin de s’assurer que vous êtes satisfaite des résultats. Certains ajustements pourront être faits à ce moment, si nécessaire. Nous vous donnerons les coordonnées de Dr Moyal (numéro de téléphone et adresse courriel) alors si, entretemps, vous avez des questions ou des inquiétudes, n’hésitez pas à communiquer avec le Dr Moyal, qui demeure toujours disponible pour ses patients.

Fréquence des visites : durant la première année, les traitements de BOTOX se font généralement aux 3 à 4 mois. Après un an de traitements réguliers, la quantité de BOTOX pourra soit être diminuée à chaque traitement ou soit la fréquence des traitements sera réduite. Dans certains cas, et la quantité de BOTOX et le nombre de traitements peuvent être diminués.

Même en utilisant une aiguille hypodermique ultra-fine, il peut y avoir une ecchymose ou une légère douleur au site d’injection du BOTOX, mais cela est rare. Malgré les techniques adéquates utilisées par le spécialiste et un après-soin approprié par le patient, il y a 2 % de probabilité que le BOTOX Cosmétique cause un affaissement de la paupière et du sourcil. Cet effet secondaire sans danger se traite avec des gouttes pour les yeux, et dure approximativement 3 semaines, après quoi les gouttes ne sont plus nécessaires.

AGENTS DE COMBLEMENT

PRÉPARATION POUR VOTRE PREMIÈRE VISITE:

  • Rassemblez des photos de vous datant de 5, 10 et 15 ans dans le but d’aider à déterminer le type d’intervention qui sera nécessaire afin de rétablir votre apparence de jeunesse.
  • N’appliquez pas de maquillage, de fond de teint ou de crème le jour de votre traitement. Si vous êtes déjà maquillée, apportez votre démaquillant à la clinique.
  • Si vous êtes sous médication ou l’avez été récemment, veuillez apporter une liste de tous les médicaments que vous prenez ou avez pris.
  • En général, une compresse froide sera appliquée durant quelques minutes avant l’injection de Juvéderm. Aucune anesthésie n’est requise. Juvéderm, Ultra XC et Ultra Plus XC contiennent déjà un peu de lidocaïne (un anesthésiant topique). Si vous êtes allergique ou avez une sensibilité à la lidocaïne ou à tout autre anesthésiant dentaire, veuillez en aviser Dr Moyal.

Déroulement de votre première visite :

  • La première visite dure de 30 à 45 minutes dans le but de nous informer sur votre état de santé générale, de discuter du traitement prévu et de répondre aux questions que vous pourriez avoir.
  • Dr Moyal tracera vos muscles faciaux et prendra des photos de vous, avec différentes expressions.
  • Dans certains cas, une compresse froide sera appliquée quelques minutes avant l’injection d’agents de comblement.
  • Aucune anesthésie n’est requise, car la douleur est négligeable.
  • Les injections seront effectuées à l’aide d’aiguilles ultra-fines.
  • Dr Moyal procédera ensuite au traitement des zones que vous avez sélectionnées.
  • Les visites suivantes seront d’une durée de 15 à 30 minutes.

Notre approche minimaliste :

S’il s’agit de votre toute première injection, Dr Moyal déterminera la plus petite dose de Juvéderm requise pour en arriver aux résultats désirés. Lors des visites suivantes, la quantité de Juvéderm pourra être augmentée si nécessaire. Cette approche évite un traitement excessif de Juvéderm qui entraînerait une perte d’expressions faciales. Le but du traitement est de redonner une apparence fraîche et reposée, en relaxant les muscles fatigués et surchargés, tout en vous permettant de conserver vos expressions faciales naturelles.

Il est important d’exercer les muscles qui ont été traités afin d’assurer l’absorption des agents de comblement dans les zones traitées et d’éviter leur diffusion dans les zones non désirées.

  • Il faut éviter de masser la zone traitée ou de dormir sur votre visage lors des 2 premières semaines suivant l’injection.
  • Il est recommandé d’éviter toute activité physique intense immédiatement après le traitement, car ceci pourrait augmenter le risque d’apparition d’ecchymoses.
  • Pour les 2 semaines suivant le traitement, évitez les températures extrêmes, telles que celles que l’on retrouve dans les saunas, les spas ou les bains de glace.
  • Évitez les rayons UV ou le soleil, car les zones traitées sont sensibles au soleil et peuvent devenir plus foncées que le reste de la peau (hyperpigmentation).
  • Il faut éviter tout traitement au laser, de radiofréquence, de microdermabrasion, de peeling chimique ou de traitement facial durant des deux semaines suivant le traitement.
  • Les lèvres sont mobiles et très vascularisées, ce qui contribue à une dissipation plus rapide du produit
  • Visites de suivi : 1 à 2 semaines après votre traitement, Dr Moyal vous reverra afin de s’assurer que vous êtes satisfaite des résultats. Certains ajustements pourront être faits à ce moment, si nécessaire. Nous vous donnerons les coordonnées de Dr Moyal (numéro de téléphone et adresse courriel) alors si, entretemps, vous avez des questions ou des inquiétudes, n’hésitez pas à communiquer avec le Dr Moyal, qui demeure toujours disponible pour ses patients.
  • Fréquence des visites et durée du traitement : en général, les produits plus épais tels que Juvéderm Ultra plus et Volume durent plus longtemps. Ainsi, la durée d’un traitement pour les joues est d’environ 12 mois, celui des sillons naso-labiaux dure entre 6 et 12 mois, et d’autres régions un peu moins longtemps. L’effet du produit varie d’une personne à l’autre. Le produit aura une moins grande longévité et efficacité dans les zones très en mouvement.
  • De même, un massage ou une pression de la zone traitée occasionnera une dissipation plus rapide du produit.

Comme pour tout traitement, il existe toujours quelques risques mineurs. Avec tous genres d’agents de comblement des lèvres, une réaction inflammatoire (rougeur, enflure, etc.) ainsi qu’une irritation ou une douleur à la pression peuvent être ressenties suite à la première injection. Ce sont-là des réactions qui sont généralement temporaires. Des petites masses ou des nodules peuvent également apparaître au point d’injection.

De très rares cas de coloration réversible à la zone d’injection ont été rapportés, de même que de rares cas de nécrose de la glabelle, abcès, granulome et hypersensibilité ont été notés suite à des injections d’acide hyaluronique. Assurez-vous de signaler à votre médecin tout problème, inquiétude ou inconfort que vous ressentez.

PRP

Voici ce que vous pouvez faire pour vous préparer adéquatement :

  • Arriver tôt, soit 30 minutes avant votre rendez-vous afin que nous puissions compléter toute la procédure (l’extraction et la centrifugation des plaquettes) avant vos injections, sans que cela retarde votre rendez-vous. Cela nous donne également le temps de bien nous préparer si nous rencontrons quelque problème que ce soit lors du prélèvement de sang. De plus, ce laps de temps est généralement bénéfique pour le patient puisqu’il lui procure un moment de relaxation entre le prélèvement de sang et les injections.
  • Bien vous hydrater ! L’eau est une composante essentielle du sang et être bien hydraté facilite grandement la tâche de tout professionnel de la santé qui doit procéder à un prélèvement de sang à partir de votre bras. Vos veines sont plus remplies (facilitant ainsi le prélèvement) et votre sang circule plus vite (l’aiguille restera donc ainsi moins longtemps dans votre bras !)

Vous pouvez vous attendre à une enflure immédiatement après votre traitement, qui peut persister jusqu’à 4 à 7 jours, après quoi il ne devrait plus y avoir trace du traitement. Il est aussi possible de voir apparaître une ecchymose qui peut perdurer un peu plus longtemps.

  • Reposez-vous et dormez le plus possible. Vous savez, le sommeil est tout à fait merveilleux et réparateur. Cela peut sembler un peu étrange d’avoir à le recommander ainsi, mais nous constatons qu’il peut avoir des conséquences néfastes sur la guérison des patients qui manquent de sommeil et qui ne dorment pas suffisamment. Je vous suggère fortement de profiter de cette période de rétablissement pour établir de bonnes et saines habitudes de sommeil qui vous suivront également par la suite, lorsque vous serez tout à fait remis et sur pieds.
  • Évitez de soulever et de porter des poids lourds ainsi que tous mouvements de grande amplitude. Imaginez, par exemple, une tartinade entre deux craquelins, et imaginez que vous serrez les craquelins ensemble. Vous verrez alors la tartinade en sortir et se répandre sur le plancher. Vous ne voulez pas avoir de tartinade sur le plancher, tout comme vous ne voulez pas répandre votre plasma riche en plaquettes (PRP) ailleurs qu’où il est requis. La thérapie PRP veut en fait concentrer les facteurs de guérison à un endroit spécifique. Une contraction intense des muscles ou tout mouvement d’une articulation dépassant une amplitude normale pourrait « compresser » ainsi les plaquettes hors de la zone ciblée. Dans certains cas, lorsque le traitement de PRP est destiné à une partie du bas du corps, nous recommandons souvent de marcher à l’aide de béquilles durant deux semaines afin de s’assurer que le PRP demeure au bon endroit, dans la zone traitée.
  • Ne pas faire usage d’AINS. Votre corps répond naturellement à une blessure par l’inflammation. Nous associons généralement inflammation et douleur et c’est la raison pour laquelle les gens prennent des AINS (anti-inflammatoire non stéroïdien) tels que l’ibuprofène ou le naproxen (Advil, Aleve). Toutefois, l’inflammation génère un réflexe de guérison dans votre corps. En causant une certaine inflammation, le PRP peut occasionner plus de douleur durant les deux premières semaines. Cette réaction est tout à fait normale et temporaire et fait partie du processus de guérison. En faisant usage d’AINS pour soulager la douleur, vous réduisez malheureusement vos chances de rétablissement complet. Alors, ne sabotez pas votre objectif premier de vous remettre sur pied et d’être complètement fonctionnel le plus tôt possible en obtenant un soulagement temporaire par la prise d’AINS. Gardez votre objectif en tête !
  • Vous aurez besoin de glace et de Tylenol. Nous vous recommandons d’appliquer de la glace en premier lieu, puisque celle-ci est reconnue pour réduire la douleur et l’inflammation, sans prise de médicament. Toutefois, lors d’un traitement de PRP, nous vous recommandons d’être prudent avec l’application de glace. En effet comme la glace agit contre les effets de la thérapie, nous recommandons l’application de glace ou de compresses froides, uniquement lorsqu’absolument nécessaire, et que la douleur est insoutenable. Dans un tel cas, la prise d’acétaminophène (Tylenol) est tout indiquée puisque c’est un analgésique sans AINS.

Puisque le traiment PRP utilise votre propre sang, cela ne devrait pas vous causer aucune réaction secondaire. Les études démontrent que le PRP a un effet positif sur la perte de cheveux des hommes et des femmes sans effets secondaires significatifs. Vous pouvez toutefois ressentir une légère douleur, avoir des points rouges et de légers saignements lors des injections.

ÉPILATION AU LASER

En préparation pour votre traitement :

  • En préparation pour votre traitement :
  • Veuillez raser doucement la zone à traiter.
  • Veuillez éviter les sous-vêtements foncés qui pourraient tacher ou laisser un résidu sur la peau.
  • Bien nettoyer et enlever toute trace de crème, lotion, onguent, huile, déodorant et antisudorifique de la région à être traitée.
  • Ne pas utiliser de produits de bronzage ou contenant de l’acide rétinoïque, ou de l’hydroquinone, 1 mois avant le traitement.
  • Ne pas vous exposer au soleil au aux rayons UV 1 mois avant le traitement.
  • Ne pas utiliser de cire, ne pas vous épiler à la pince ou ne pas avoir d’électrolyse sur la zone à traiter 1 mois avant le traitement.
  • 6 mois avant le traitement, cessez d’utiliser de l’Accutane ou tout autre produit contenant de l’acide rétinoïque.
  • Si vous prenez des médicaments pouvant occasionner une photosensibilisation, tels que la tétracycline, veuillez en aviser votre médecin et en discuter avec lui avant de vous présenter à la clinique.
  • Les médicaments les plus courants pouvant causer une photosensibilisation sont : tétracycline, ibuprofène, naproxen, isotrétinoïne (Accutane), Rétin-A, contraceptifs oraux (pilules anticonceptionnelles) et hydrochlorothiazide.

RECOMMANDATIONS :

  • Les traitements au laser peuvent assécher légèrement la peau. Nous vous recommandons d’utiliser une crème hydratante dans les jours qui précéderont le traitement.
  • Les poils traités au laser tomberont deuxième 1 à 2 semaines après le traitement. Vous aurez l’impression d’une repousse, mais il n’en est rien. L’utilisation d’un produit ou d’un gant exfoliant peut accélérer la chute des poils. Vous pouvez également vous raser, mais ce n’est cependant pas nécessaire.
  • Notez vos observations et avisez-nous de toute réaction qui peut vous sembler anormale suite au traitement.

À ÉVITER

  • Ne pas prendre de bain ou de douche chaude dans les heures qui suivent le traitement.
  • Ne pas arracher les poils à la pince ou autrement.
  • Ne pas irriter la surface récemment traitée, car cela peut causer une décoloration de la peau. Éviter les tissus et vêtements irritants, les crèmes parfumées, etc. Veuillez discuter du bon usage de crèmes, huiles, onguents et autres avec notre personnel qualifié.
  • Ne pas arracher les croûtes, gales ou cloques qui pourraient apparaître sur la zone traitée.
  • Évitez de vous exposer au soleil ou aux rayons UV durant les 2 semaines suivant le traitement, ou tant que votre peau ne sera pas complètement guérie.

Une légère réaction cutanée autour du follicule pileux est tout à fait normale suite à une épilation au laser. Il s’agit d’une « folliculite », ou inflammation du follicule. L’intensité des réactions peut varier d’une personne à l’autre allant d’une rougeur superficielle, un léger œdème, jusqu’à l’apparition de cloques. Vous pouvez aussi ressentir des picotements, une sensation de brûlure ou autre. Ces réactions sont temporaires et ne sont jamais graves ni permanentes. Si ce n’est pas votre cas ou si vous avez des doutes, n’hésitez pas à communiquer avec notre personnel qualifié.

L’application de compresses froides ou de crème hydratante hypoallergène non parfumée ou d’un onguent tel Zincofac vous soulagera de ces inconforts temporaires. Dans certains cas, une pommade de type Polysporin peut aider à la cicatrisation.

Les effets secondaires les plus courants de l’épilation au laser sont :

  • Irritation de la peau : vous pouvez ressentir un inconfort temporaire ou voir apparaître une rougeur ou une légère enflure suite à un traitement d’épilation au laser.
  • Changement de la pigmentation de la peau : vous pouvez remarquer que votre peau est un peu plus foncée ou un peu plus pâle suite à une épilation au laser. Ceci est généralement temporaire.

RÉSERVEZ VOTRE CONSULTATION

avec le Dr Yoel Moyal, MD CCFP FCFP DipPDerm
afin d’obtenir une évaluation complète et une recommandation de traitement

Schedule the

Consultation

Call Now Button